Mon premier souvenir de Cyclisme date de 1989 sur une rote en légère montée dans la région bordelaise. J’attends dans un coin de près le passage du Tour avec mes parents et mes grands parents et je suis attiré par un américain avec un maillot jaune : Greg LeMond.  

Quelques jours je regarderai comme hypnotisé par ce final haletant sur les Champs Elysées et les fameuses 8 secondes maintenant devenues légendaires.
 
En 1991, c’est dans les lacets du col pyrénéen du Somport que mes yeux recroisent cet américain en jaune, nous ne le savons pas encore mais ce sera le dernier jour qu’il portera le maillot jaune et que nous entrions dans une nouvelle ère.
A mon retour chez moi, je n’avais qu’une chose en tête m’acheter un vélo de course et trouver un maillot ‘Z’ a ma grande surprise il n’y avait pas les liserés arc en ciel aux manches du maillot acheté en boutique….  

 
Je puis commencé à courir deux ans plus tard  en me frottant aux difficultés du débutant non encadré et complètement seul.
il me fallu quelques années pour comprendre les bases de l’entraînement et pouvoir avoir des résultats un peu plus corrects.
Vint ensuite le temps du cardiofréquencemètre où je ne rentrais dans aucun standard ( à 23ans mon maximum était à 218bpm et mon seuil à 198 pour un mini à 44). Il me fallu donc trouver un autre outil plus adequat pour moi; ce fut le cas avec le capteur de puissance. ce fut donc le moment de créer une méthode d’entraînement sur la puissance et populariser cet outil; j’eu la chance de travailler avec les différents fabricants de capteurs de puissance : SRM, Powertap, POLAR, ….

En 2005, j’eu la chance de pouvoir populariser le capteur de puissance dans une équipe française : Cofidis; cela parait évident maintenant mais à l’époque il a fallu convaincre pas mal

Depuis cette époque j’ai eu la chance d’entrainer de nombreux coureurs professionnels, olympiques et paralympiques : Route, Contre La Montre, Poursuite, Paracyclisme, Handbike.
C’est un beau voyage qui est loin d’être terminé.